Chloroquine : Fin du débat …?

Les « milieux autorisés » gouvernementaux s’appuient sur une récente publication du Lancet (journal informatif des avancées de la science) pour justifier leur position et réexaminer les autorisations de prescription de la chloroquine, hydroxychloroquine.

Devant l’hystérie gouvernementale face à la prescription de cette molécule très bien connue et vendue sans ordonnance jusqu’à l’arrivée du Covid 19, on est en droit de se poser des questions sur la bienveillance du gouvernement vis à vis des malades Français.

« Nous avons affaire à un gouvernement de Barbares qui préfère compter les morts plutôt que de reconnaitre son erreur… »
Berkof interroge Alain Houpert , Médecin Radiologue et Dr Violaine Guérin, endocrinologue, gynécologue et cofondatrice du collectif « Laissons les médecins prescrire » au sujet de l’article du Lancet sur lequel s’appuie Olivier Véran.

Alain Houpert et Dr Violaine Guérin
L’avis du Pr Raoult sur la publication du Lancet.

Faut il croire un éminent scientifique qui pratique la médecine sur des patients
ou
les « experts » gouvernementaux qui n’ont examiné aucun malade, sont payés ou « favorisés » par les laboratoires et ne font que de nous mentir depuis le début de l’épidémie…?

mensonges d’état

Quand les dirigeants d’un pays, à l’arrivée d’une épidémie :

  • Interdisent la seule proposition de traitement disponible
  • Vous demandent de rester chez vous sans soins si vous êtes malade jusqu’à l’insuffisance respiratoire
  • Interdisent la vente de masques de protection à la population
  • Propose d’abréger les souffrances des personnes agées au lieu de tenter tout traitement qui ne serait pas validé par eux même
  • Radie de l’ordre des médecins tout généraliste qui tenterait de soigner sa patientèle
  • Ment sur la dangerosité de l’épidémie (moins de 500 morts par millions d’habitants)
  • Ment sur la capacité et l’état de notre service de santé
  • Ment sur les stocks de masques disponibles tout en détruisant le stock non entretenu depuis 10 ans
  • Ment sur l’utilité des masques face à une épidémie
  • Ment sur la connaissance qu’ils avaient de l’arrivée de l’épidémie
  • Entretient la terreur de la population par l’annonce en continu de chiffres de mortalité qui peuvent paraitre énorme sans échelle de comparaison avec d’autres causes de décès
  • Utilise le prétexte de l’épidémie pour interdire tout rassemblement de personnes
  • Utilise le prétexte de l’épidémie pour interdire tout déplacement de personnes
  • Confie la gestion du confinement des Français à une entreprise privée extra-territoriale

Faut il continuer à leur faire confiance, ou est-ce de l’aveuglement ?

Partagez !